La beauté du Beaujolais

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

art-

QUI PENSE AUX VINS DU BEAUJOLAIS PENSE FACILEMENT AU BEAUJOLAIS NOUVEAU. CETTE APPELLATION TRAVAILLE BIEN FORT À LUI FAIRE UNE IMAGE DE VIN BON MARCHÉ, D’ENTRÉE DE GAMME. POURTANT, IL EN EST BIEN AUTREMENT. MA DERNIÈRE VISITE DANS CETTE MAGNIFIQUE RÉGION M’A PERMIS DE ME RÉCONCILIER AVEC CES VINS.

Rare est un vin, un cépage comme le gamay qui pourra se consommer 2 mois après les vendanges tout comme 20 ans plus tard (j’en ai fait l’expérience). Le beaujolais est considéré comme un vin populaire, un vin de soif, un vin festif, tout comme le sont les gens du Beaujolais.

Longtemps a-t-on misé sur le Beaujolais nouveau pour y parler de cette région viticole et pourtant il y a bien autre chose que ce dernier.

Le beaujolais sera considéré comme un vin d’entrée de gamme, les femmes vont adorer, un sentiment de liberté s’y rattache. Nous sommes tous attirés par la nouveauté, voilà donc pourquoi le vin nouveau nous a tant charmés.

J’ai aussi été impressionné par la multitude unique des terroirs du Beaujolais, multitude et diversité devrais-je dire; ce qui nous amène à une très grande variété de vins du Beaujolais, ces terroirs marqueront les vins que nous aurons la chance de déguster.

J’ai aimé :

Les vins de Marcel Lapierre signés maintenant par son fils Mathieu et sa soeur, en vente par l’agence en vins Rézin, une philosophie en vin et de vie impeccable. Un avenir assuré!

Château de Pizay Morgon code 719393 à 20.75 $. Rouge profond, notes de fruits rouges et de pivoine, avec une belle et longue finale.

Source : Mag2000 par Martin Garneau Sommelier