Sulfites Vs. Nature : le cas Marcel Lapierre

le 6 juin, 2014 Presse Pas de commentaires

Sulfites Vs. Nature : le cas Marcel Lapierre

C’est en partie grâce aux morgons de Marcel Lapierre que leBeaujolais a retrouvé ses lettres de noblesse. À l’opposé de la machine à vins nouveaux souvent sans âme, Lapierre a toujours cherché à peindre l’identité de son terroir dans ses bouteilles.

Fin 2010, tout juste la cinquantaine, le malheur frappe sans prévenir. Marcel rejoint la terre. Le choc. Dans la famille, évidemment, mais aussi dans la communauté vin du monde entier.

LE MORGON DE MATHIEU LAPIERRE… NATURELLEMENT

le 5 juin, 2014 Presse Pas de commentaires

LE MORGON DE MATHIEU LAPIERRE… NATURELLEMENT

A Villié-Morgon, Mathieu Lapierre continue l’oeuvre de son père Marcel, disparu en 2010. Ni pesticides, ni levurage, ni chaptalisation, le minimum de soufre (ou pas du tout)… tout reste en place pour produire les vins que Jules Chauvet appelait de ses vœux: des vins qui ont le goût de leur raisin.

La beaujoloise

le 7 mars, 2014 Evènements Pas de commentaires

Mathieu Lapierre dans les pas de son père

le 7 mars, 2014 Média Pas de commentaires

Château Cambon

le 7 mars, 2014 Média Pas de commentaires

Vinification du Beaujolais : Classique ou thermo

le 7 mars, 2014 Média Pas de commentaires

Marcel Lapierre on The Recent History of Winemaking in Beaujolais

le 7 mars, 2014 Média Pas de commentaires

Festivin / Vin naturel / guide japonais

le 6 mars, 2014 Presse Pas de commentaires

Festivin / Vin naturel / guide japonais

Portrait de Marcel Lapierre…

Mathieu Lapierre : « Marcel peut être fier de lui »

le 6 mars, 2014 Presse Pas de commentaires

Mathieu Lapierre : « Marcel peut être fier de lui »

Dans le beaujolais, son nom est une référence. Avant lui, son père Marcel avait porté haut les couleurs du gamay, marquant des générations…

100 vins cultes / Solar editions

le 6 mars, 2014 Presse Pas de commentaires

100 vins cultes / Solar editions

Il y a le beaujolais du vin nouveau avec son gamay facile au goût de cerise ou de framboise. On n’aime ou on n’aime pas. Et puis il y a l’autre beaujolais,…