Vignerons du bout du monde : Louis-Antoine Luyt

le 6 juin, 2014 Média Pas de commentaires

Vignerons du bout du monde

Dimanche 1er juin à 13h30 sur TF1 sera diffusé un documentaire de 60 minutes d’Anthony Dufour : Vignerons du Bout du monde.

Portraits de vignerons français (Bourgogne, Rhône ou Bordelais), ayant fait le choix de partir à la conquête du Nouveau Monde pour y développer des projets viticoles parfois risqués !
Emmanuelle Bekker, œnologue toulonnaise, a été embauchée par de grands propriétaires australiens, pour leur construire une énorme usine de vinification ; Michel Chapoutier et Pierre Seillan ont respectivement investi dans le vin en Australie et en Californie ; Louis-Antoine Luyt est parti au Chili pour faire du vin à la manière des vignerons de sa région d’adoption.


Arrivé au Chili pour la première fois en juillet 1998, il commence par la cuisine pour finalement s’intéresser au vin.

Après plusieurs années passées entre le Chili et la France, et notamment une formation viticole à Beaune, il décide de s’installer réellement en 2006 et de créer, avec l’appui de son cousin, Matthieu de Genevraye, le domaine « Clos Ouvert ».

Après le tremblement de terre de 2010, Clos Ouvert est contraint de fermer son activité.

Louis-Antoine continue l’aventure en créant sa propre structure vinicole avec toujours pour objectif: élaborer un vin « nature » de qualité.

A force de convictions, de travail et de patience, Louis-Antoine Luyt a su s’imposer au Chili comme un acteur majeur du vin.

Son parcours atypique fait de lui « un pionnier » reconnu.

Reconnu notamment pour avoir créé puis exporté des vins à partir du cépage Pais, il s’efforce aujourd’hui de diversifier son activité en proposant également des vins « Pipeño ».