« PANORAMA beaujolais »

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

tasting_group_sommelierDer Primeur füllte den Winzern des Beaujolais ab 1951 die Taschen, aber ruinierte auf Dauer dessen Image. Nicht die o ziellen Rettungsversuche bringen jetzt Abhilfe, sondern Winzer, die vorführen, dass ihre Region und speziell deren Crus einzigartige Rotweine hervorzubringen vermögen. In den einschlägigen Wine Bars von Paris, London, New York und Tokio hat sich das schon längst herumgesprochen.

LIRE L’ARTICLE

Source : meininger.de
Par : André Dominé

rvf « révolution gamay »

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

rvf

Quatre styles pour saisir le renouveau du Beaujolais.

Négociants bourgignons, investisseurs passionnés et jeunes vignerons colonisent les côteaux du Beaujolais pour y produire des vins à forte personnalités et de plus en plus recherchés…

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE

Source : RVF
Par : Guillaume Baroin et Alexis Goujard

Nouveau ? it’s old hat

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

TheIndependentMasthead1

The reinvention of beaujolais

No one can blame the Sunday Times, Atticus columnin 1974 …

LIRE L’ARTICLE

Par :  ANTHONY ROSE

Marcel Lapierre Le patriote beaujolais

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

patriote1patriote2

 

los angeles times en parle…

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

latimes
It’s tricky picking out a gift for a wine lover. You don’t want to show up with something no one wants to drink. Of course, if you have the means, a bottle of first-class Barolo, Napa Valley Cabernet or white Burgundy would be a slam dunk. But what about bringing something that’s a bit under the radar, beloved by sommeliers and wine geeks, yet still a relative bargain?

That would be cru Beaujolais.

Other than the Gamay grape, cru Beaujolais has very little to do with fruity, lightweight Beaujolais Nouveau. It’s a higher designation than Beaujolais AOC or Beaujolais-Villages AOC. The crus hail from just 10 designated villages, all in the northern part of Beaujolais, and are some of the food-friendliest wines on the planet.  These bottles will never sit at the back of the closet, undrunk. One bottle leads to another — and, happily, another.

You can also lay them down for a couple of years to mature, because these are seriously good wines.

At the holiday table, a bottle of Fleurie, Morgon or Moulin à Vent is like a sociable guest who gets along with everyone — in this case, roast turkey or goose, prime rib, slow-roasted salmon, even roasted root vegetables.

See the most-read stories in Life & Style this hour >>

The 2014 is a very pretty vintage and wines from Beaujolais’ top producers are just arriving on wine retailers’ shelves.

Lapierre article Weinbiet

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

 

WEINJahrzehntelang hat das Beaujolais unter dem schlechten Image des Primeurs gelitten. Jetzt begeistert die junge Generation nicht nur mit charmanten, wunderbar fruchtigen Weinen, sondern auch mit Gewächsen, die Tiefgang und Spannung besitzen.

LIRE L’ARTICLE

Source : weinbiet.de

 

 

 

 

 

 

 

Beaujolais old and new…

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

old-and-new

LIRE L’ARTICLE

Source : Meininger’s Wine Business International

La beauté du Beaujolais

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

art-

QUI PENSE AUX VINS DU BEAUJOLAIS PENSE FACILEMENT AU BEAUJOLAIS NOUVEAU. CETTE APPELLATION TRAVAILLE BIEN FORT À LUI FAIRE UNE IMAGE DE VIN BON MARCHÉ, D’ENTRÉE DE GAMME. POURTANT, IL EN EST BIEN AUTREMENT. MA DERNIÈRE VISITE DANS CETTE MAGNIFIQUE RÉGION M’A PERMIS DE ME RÉCONCILIER AVEC CES VINS.

Rare est un vin, un cépage comme le gamay qui pourra se consommer 2 mois après les vendanges tout comme 20 ans plus tard (j’en ai fait l’expérience). Le beaujolais est considéré comme un vin populaire, un vin de soif, un vin festif, tout comme le sont les gens du Beaujolais.

Longtemps a-t-on misé sur le Beaujolais nouveau pour y parler de cette région viticole et pourtant il y a bien autre chose que ce dernier.

Le beaujolais sera considéré comme un vin d’entrée de gamme, les femmes vont adorer, un sentiment de liberté s’y rattache. Nous sommes tous attirés par la nouveauté, voilà donc pourquoi le vin nouveau nous a tant charmés.

J’ai aussi été impressionné par la multitude unique des terroirs du Beaujolais, multitude et diversité devrais-je dire; ce qui nous amène à une très grande variété de vins du Beaujolais, ces terroirs marqueront les vins que nous aurons la chance de déguster.

Lapierre dans le journal de Montréal

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

Le p’tit maudit Morgon de Lapierre

visuel

L’histoire d’amour avec le Morgon des Lapierre au Québec a probablement débuté avec le millésime 2009.

À l’époque, la critique avait été à tel point élogieuse que le vin n’avait pratiquement pas eu le temps de toucher les tablettes de la SAQ. Même qu’au moment d’y goûter à bouteille découverte, il m’avait presque laissé sur ma faim. Ça ne m’a pas empêché d’en encaver plusieurs bouteilles, tant la version sulfitée que l’on reconnaît avec son petit « S » en contre-étiquette, que la version nature marquée, elle, par un « N ».

Le secret dans le Morgon des Lapierre, si je peux me permettre de prétendre qu’il en existe un, c’est l’exquise beauté du fruit couplé à une structure élégante, un fond racé et, surtout, une accessibilité déconcertante. Et ce, à tout âge. Parce que oui, du Bojo, comme on dit dans le jargon, ça peut vieillir en beauté. Voyez la preuve ici.

Lapierre dans la presse Québécoise

le 16 août, 2016 Presse Pas de commentaires

Morgon 2015 M. & C. Lapierre

Par N.HMILTON

Soyez attentifs aux arrivages provenant du Beaujolais de l’excellent millésime 2015. Année solaire, 2015 regorge de fruit mûr enchanteur. Arômes de fruits rouges croquants (framboise, canneberge). Frais, léger mais gouteux, ce cru charmeur montre une pureté de fruit, dans un ensemble équilibré et persistant. Une union plus que parfaite avec les grillades de porc et de veau.

Source :  Les conseillers du vin